Toute l'actualité du Hockey en France, par les fans pour les fans !
Bannière Fanseat

Actualités Division 2

Nicolas RUEL : c'est Jordann PERRET mon cousin qui m'inspire !

Ruel.jpg
Avec un début de saison en dent de scie, l'équipe des Ours de Villard de Lans compte un à un chaque point arraché à la dernière place où elle se trouvait. Aujourd'hui 8ème l'équipe s'appuie sur ses jeunes formés au Club . Nicolas RUEL est un bel exemple

Nicolas RUEL : c'est Jordann PERRET mon cousin qui m'inspire !

Il est des rencontres qui vous laissent en tête pour le reste de la journée comme un zeste  de bonheur. Nicolas RUEL possède ce don d’essaimage ! A l’écouter parler de sa passion pour le hockey sur glace, aux silences qui précèdent ses réponses vous comprenez que le  « petit » RUEL a tout d’un grand bonhomme.
Meilleur buteur des Ours de Villard de Lans  - devant les joueurs étrangers recrutés pour mettre des buts mais empêchés de débuter la saison pour cause de licences non validées par les Instances fédérales -  il promène sa lumineuse sagesse au bout d’un discours sincèrement émouvant qui oscille entre le travail et les rêves.
C’est sur la place de Villard devant une assiette que Nicolas accepte de se raconter  « Villard c’est là où je suis né, là où est le club que j’aime. Là où je joue avec le cœur. Là où je reviendrai finir ma carrière de hockeyeur si un jour je pars. »
Décor planté  tout comme la fourchette dans son gratin de ravioles. Ses larges et belles paluches de travailleur, qui n’ont rien à envier aux bataves des marins de Brel, traduisent sans trahir cet esprit sportif dans lequel il plonge avec délice.  Il a faim le bougre ! Faim de vie, de hockey, d’auto discipline, de travail, de copains, de belles émotions « je n’ai pas de mauvais souvenirs. Mes déceptions je les ai oubliées. Ce sont des émotions qu’il faut éviter de garder en soi. Elles affectent le moral. »
Et Nicolas d’agiter, sans mouchoir et sans surseoir à son devoir de sincérité, ses  moments « à lui » durant lesquels l’affect l’a conduit en ce lieu secret où frémissent, parfois, les larmes de joie  « à l’âge de 3 ans je suis allé voir mon cousin Jordann PERRET  qui s’entraînait à la patinoire de Villard. J’ai décidé que je voulais faire comme lui. C’est grâce à lui – je dis bien « grâce » pas « à cause » - que je me suis mis au hockey. Le hockey c’est devenu ma vie, ma priorité. Je garde aussi ce souvenir de la première fois où je suis monté sur les patins pour jouer en D2 pour mon club ! Et cette belle fierté quand mon cousin Jordann a été pris en Equipe de France ! »
Il fait plaisir à voir, Nicolas RUEL.
Lui qui veut aider son équipe, devenir un leader et  affirme sans aucune prétention  « c’est moi qui crois en moi, chaque été je me prépare physiquement et mentalement pour ma saison, le mental c’est la niaque , c’est à chacun des matchs me dire que je vais au front  » n’est pas un tueur pour autant.
La véritable guerre est celle qu’il a livrée à sa tendance enfantine à flemmarder. Il a déjà gagné ce combat. Nicolas travaille chez un menuisier  «  42 heures en 4 jours »  afin de se libérer du temps pour le hockey,  prépare aussi un bac pro et envisage de se lancer dans des études d’agent immobilier.
Voyager au Canada, en Thaïlande, s’occuper de ses amis, faire une carrière dans le hockey puis arriver à 30/35 ans tout en continuant à jouer à Villard de préférence tels sont les rêves de Nicolas. Qui dira à son fils s’il est père un jour « le hockey est un sport magnifique, collectif pour lequel tu dois tout donner. Ecoute les conseils de tes coachs, ne te décourage jamais. Et quoiqu’il arrive donne le meilleur de toi-même. »
Léonie Camay

 

photo Gatinet Stephane

Nous suivre

Logo Facebook
Logo Twitter
Logo Youtube

Classement Division 2

Pos
Equipe
Poule
Pts
Mj
Aucun Classement

Statistiques Division 2

Pos
Joueur
Mj
Bm
Ass
Pts
Aucune Statistique

Rencontres Division 2

Type
Date
Dom
Ext
Aucune date

Résultats Division 2

Type
Date
Dom
Res
Ext
Aucun résultat