Toute l'actualité du Hockey en France, par les fans pour les fans !
Bannière Fanseat

Equipes de France

Caroline LAMBERT, une championne d’exception

Caroline Lambert.jpg
Tombée amoureuse du hockey à l'âge de 3 ans après avoir assisté à un match des Ours de Villard, Caroline est parvenue à convaincre ses parents qu'elle ne voulait pas faire de la danse sur glace et a débuté au Club des Ours à l'âge de 6 ans. Parcours...



A l’heure où des clubs comme Grenoble organisent leur JPO à l’adresse des filles pour promouvoir le hockey féminin, Caroline Lambert joueuse gardien de but des Ours de Villard de Lans et de l’Equipe de France prépare son sac pour de nouvelles aventures en Suède !
Question : Peux-tu revenir sur ton parcours ?
Caroline : De l’âge de 6 ans jusqu’aux U15 c’est à Villard que j’ai appris. Après je suis partie pour changer d’air et voir autre chose. J’ai joué un an à Briançon. L’entraîneur du Pôle France, Christine DUCHAMP, m’a contactée pour être second gardien au Pôle à Chambéry. Je savais qu’au Pôle France second gardien signifie jouer. Car l’objectif reste la formation. J’étais bien à Briançon, dans ma vie, mais je n’ai pas hésité à choisir Chambéry. Le hockey passe toujours en premier ! Après ces deux années enrichissantes au plan de la formation j’avais 18 ans. J’étais déjà très indépendante. J’avais eu l'information selon laquelle le HK POPRAD cherchait une gardienne. Alors j’ai pris contact, été choisie et je suis partie. J’ai vraiment adoré et je serai restée si le niveau du championnat avait été un peu plus relevé. J’ai appris à me débrouiller dans un pays étranger. Quand je suis rentrée dans le vestiaire les filles parlaient slovaque. Moi avec mon anglais je n’étais pas vraiment dans le groupe. Alors j’ai appris le slovaque !

De son expérience en Slovaquie Caroline modestement ne précise pas que son équipe est devenue Championne de Slovaquie, puis a obtenu la médaille de bronze.
Question : Ensuite ?
Caroline : Je suis revenue en France pour jouer en U18, c’était en 2015. Je pouvais aller soit à Briançon soit à Villard… Or Villard c’est mon club formateur. J’aime bien la mentalité. Ici personne ne se prend pour une star. Et c’est ici que l’enfant que j’étais admirait Pascal FAVARIN quand il jouait. C’est à Villard que j’ai décidé « de faire gardien » et ce beau souvenir du jour où j’ai mis mon équipement de gardien pour la première fois c’est à Villard aussi ! Des souvenirs ailleurs j’en ai d’autres. Ceux de mon club formateur sont ceux-là.
Cette saison je me suis entraînée avec la D2 et avec Pascal ! (
Favarin NDLR ) C’est un joli clin d’œil !
 

En parallèle Caroline a continué son chemin en Equipe de France : 3 années U18 et 3 années Senior avec une superbe médaille d'argent aux Mondiaux cette saison. C’est d’ailleurs au Danemark, lors de ces Mondiaux alors que Caroline porte le maillot de l’EDF et qu’un 5/0 face à la Slovaquie propulse l’équipe sur le podium que les portes de la Suède s’ouvrent
Caroline : La Suède c’est le meilleur championnat européen pour le hockey féminin après la Russie (qui n’accepte pas de gardienne étrangère NDLR ) Or, en décembre 2015, après la suppression des U22 et faute de réglementation rapide j’ignorais si j’allais pouvoir jouer en U20. J’ai contacté le coach de l’équipe de SUNDSVALL en Suède. Il voulait me voir jouer. Après le 5/0 face aux Slovaques il m’a dit ok !
Je pars fin juillet là-bas. Nous sommes 3 gardiennes et je devrai faire ma place. C’est le jeu je le sais. Nous jouerons 45 matches. Je reviendrai en août à Albertville pour le stage de l’Equipe de France. Mon objectif, outre la réussite en Suède, reste les Jeux Olympiques !


Nul doute que Caroline Lambert sera bel et bien présente aux tournois de qualification en décembre puis en février. Après avoir appris à parler slovaque, à comprendre le suédois Caroline se lancera dans l’apprentissage du coréen !
Une tête pleine ( BTS en attente de résultats ) dans un corps sain !
Avant de mettre fin à l’entretien Caroline insiste avec délicatesse
Caroline : Je voudrais remercier mes entraîneurs Villardiens : James Cruz, Christopher Lepers, Christophe Negro, David Pereira et Daniel Sedlak.

Voilà. C’est fait ! A bientôt Caroline.


 

Photo Christophe DELAVILLE

Nous suivre

Logo Facebook
Logo Twitter
Logo Youtube

Classement Saxoprint Ligue Magnus

Pos
Equipe
Poule
Pts
Mj
1
Grenoble (Les Brûleurs de Loups)
99
43
2
Rouen (Les Dragons)
98
43
3
Gap (Les Rapaces)
79
43
4
Amiens (Les Gothiques)
78
43
5
Lyon (Les Lions)
73
43
6
Bordeaux (Les Boxers)
70
43
7
Angers (Les Ducs)
70
43
8
Mulhouse (Les Scorpions)
53
43
9
Nice (Les Aigles)
52
43
10
Epinal (Les Gamyo)
51
43
11
Chamonix (Les PIonniers)
32
43
12
Strasbourg (L'Etoile Noire)
19
43

Statistiques Saxoprint Ligue Magnus

Pos
Joueur
Mj
Bm
Ass
Pts
1
Marc Andre THINEL
30
14
30
44
2
David RODMAN
28
8
35
43
3
Maxime SAUVE
30
10
27
40
4
Julien CORREIA
29
10
28
38
4
Adam HUGHESMAN
25
14
24
38
4
Loic LAMPERIER
30
18
20
38
7
Alexandre GIROUX
30
17
20
37
7
Danick BOUCHARD
31
16
21
37
7
Bostjan GOLICIC
26
13
24
37
7
Alex NIKIFORUK
29
10
27
37

Rencontres Saxoprint Ligue Magnus

Type
Date
Dom
Ext
Aucune date

Résultats Saxoprint Ligue Magnus

Type
Date
Dom
Res
Ext
Journée 43
09/02/2018
Strasbourg.jpg
1 - 4
Lyon.jpg
Journée 43
09/02/2018
Rouen.jpg
1 - 5
Boxers.jpg
Journée 43
09/02/2018
Grenoble.jpg
2 - 0
Mulhouse.jpg
Journée 43
09/02/2018
Gap_2010-2011.jpg
8 - 3
Les pionniers.jpg
Journée 43
09/02/2018
Angers.jpg
3 - 2
Epinal.jpg
Journée 43
09/02/2018
Amiens09-10_small.jpg
6 - 1
Nice.jpg
Journée 42
06/02/2018
Boxers.jpg
3 - 4
Gap_2010-2011.jpg
Journée 42
06/02/2018
Mulhouse.jpg
3 - 1
Rouen.jpg
Journée 42
06/02/2018
Epinal.jpg
1 - 5
Grenoble.jpg
Journée 42
06/02/2018
Les pionniers.jpg
2 - 7
Amiens09-10_small.jpg